• Léa

La politique de tri ambitieuse de Shanghaï

Depuis le 1er juillet 2019 à Shanghaï, il n'est plus question de prendre le tri à la légère. En effet, cette ville de Chine peuplée de 23 millions d'habitants recense au quotidien 22 000 tonnes de déchets.


Halte aux déchets tous azimut

Une politique de tri stricte a donc été mise en place différenciant les déchets organiques (épluchures de légumes...), recyclables (papiers, cartons, plastiques, verres), secs (non recyclables) et dangereux (batteries, médicaments...). Ce n'est pas tout ! Le tri doit être effectué à des heures données, sous la surveillance d'un volontaire. Dans certains quartiers résidentiels, des sacs poubelles à code-barres sont distribués à chaque foyers. Il est ainsi possible de savoir qui a jeté quoi et dans quelle poubelle !


Trier ou être sanctionné.e ...

Celles ou ceux qui se trompent ou qui ne respectent pas les réglementations sont sanctionné.es ! 200 yuans, soit 26 euros. Les entreprises quant à elles doivent verser entre 50 000 et 500 000 yuans en cas de mauvais tri, soit une amende allant jusqu'à 65 000 euros.

Autre punition, le crédit social (note pour évaluer les citoyens en Chine) du/de la mauvais.e trieur/trieuse se voit diminuer...


De quoi rendre folles/fous les Shanghaïen.ne.s !


Un hashtag est apparu sur les réseaux, montrant l'incompréhension de certains Shanghaïen.nes. Et oui, les consignes de tri ne sont pas si simples que ça ! Il paraîtrait même que les os de poulets ne se jettent pas dans la même poubelle que les os de porcs... Ainsi, beaucoup d'entre eux craignent d'être sanctionnés.

D'autant plus qu'un grand nombre des habitants de Shanghaï n'a pas été sensibilisé à l'impact des déchets sur l'environnement donnant l'impression à certains que ces mesures n'ont pas de sens.


Premiers résultats très encourageants


La ville de Shanghaï a déjà pu constater la réussite de sa politique de tri des déchets.


Les déchets en tonnes, chiffres donnés par la municipalité de Shanghaï : - Juin 2019 : 19 400t non recyclables, 6950t organiques, 4000t recyclables

- Novembre 2019 : 13 200t non recyclables, 9000t organiques, 6300t recyclables

En 5 mois, les déchets non recyclables ont donc diminué de plus de 31% ce qui est considérable en si peu de temps !

Une mesure contestable

Ces "petits gestes" arrivent peut-être un peu tard vis à vis de l'urgence climatique à laquelle nous faisons face et de tous les déchets déjà présents dans les océans et sur nos continents. Cependant, ils peuvent nous donner de l'espoir qu'un pays aussi pollueur que la Chine prennent des décisions radicales, enfin favorables à la protection de l'environnement.

Cette résolution de trier avec rigueur devrait être collective et volontaire, mais elle s'opère à Shanghaï sous la contrainte. Ce sujet amène donc un autre questionnement : Faut-il sanctionner pour imposer le respect de notre planète ?

Sources :

  • Le Monde :" La Chine s'attaque aux plastiques à usage unique" de Simon Leplâtre, 22 janvier 2020

  • The Guardian :"'A sort of eco-dictatorship': Shanghai grapples with strict new recycling laws" Lily Kuo, 12 juillet 2019

  • L'Info durable : " À Shanghai, trier ou payer ", 21 juillet 2019

PARTAGEONS

NE RIEN RATER

SUR LES RÉSEAUX

JE VOUS RÉPONDS

les mots doux c'est par ici !

© 2019 les sauvageonnes